LES ENJEUX
A la Réunion, la priorité a longtemps été donnée aux investissements pour la production et la distribution de l'eau potable, au détriment des installations d'assainissement. Le constat aujourd'hui démontre une réelle insuffisance des installations :
- 1/3 de la population est relié à un réseau public d'assainissement collectif.
- 2/3 de la population sont équipés d'installations d'assainissement autonome, mais seul un quart des ces installations est conforme à la règlementation ; l'assainissement non collectif reste à la Réunion une source de pollution importante, techniquement difficile à réduire.

Sur l'Ile, les eaux usées de 110 000 habitants sont directement rejetées à la mer et six communes sont dépourvues de systèmes collectifs d'assainissement.

La pollution véhiculée par les eaux usées domestiques, industrielles ou agricoles et les eaux pluviales est un facteur de dégradation important de la qualité des milieux aquatiques terrestres et des lagons. De récentes études hydrographiques ont conclu à un « état moyen ou mauvais » des eaux de surfaces.

L'amélioration et la construction d'équipement d'assainissement sont aujourd'hui devenues indispensables pour faire face aux risques de contamination des nappes phréatiques et des rivières qui alimentent les unités de production d'eau potable ou accueillent les activités sportives, de baignade ou de pêche de la population.

Le renforcement des infrastructures d'assainissement à la Réunion répond à plusieurs enjeux :
- la préservation de la santé publique
- la sauvegarde de la biodiversité
- le développement des territoires.
Crédits - Informations Légales